Bienvenue sur le site Septodont
En cliquant sur "J'accepte",
vous certifiez que vous êtes un professionnel de santé.
Vous serez autorisé à poursuivre votre navigation sur ce site
et vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ce site internet utilise des cookies pour garder
les informations relatives à la connexion.
Pour plus d'informations sur les cookies et pour gérer vos préférences,
rendez-vous sur notre page "politique de confidentialité".
En cliquant sur OK vous quittez le site Septodont.fr
Sachez que les réglementations
et les pratiques médicales peuvent varier
d'un pays à l'autre.
En conséquence, les informations délivrées sur
le site demandé peuvent ne pas être conformes
à la législation en vigueur en France.

Xylonor, compresse

Médicament
Dénomination du Médicament
Compresse imprégnée pour usage dentaire
Composition qualitative et quantitative
Solution
LIDOCAÏNE5,00 g
CÉTRIMIDE0,15 g
Pour 100 mL de solution 
Compresses
Coton hydrophile n° 2
Un flacon contient 200 compresses dans 45 mL de solution.
Une compresse contient 11,25 mg de lidocaïne. 
Excipient à effet notoire : Propylène glycol
Pour la liste complète des excipients, voir rubrique "Liste des excipients". 
Forme Pharmaceutique
Compresse imprégnée pour usage dentaire.
Indications thérapeutiques

Anesthésie locale de surface lors :
- d’anesthésie d’infiltration,
- de taille et pose de couronnes et pilier de bridge,
- de détartrage juxta-gingival et sous-gingival.

Posologie et mode d'administration

 

Posologie

Ne pas dépasser la dose maximale de 200 mg de lidocaïne par 24 heures.

Mode d'administration

Usage local strict. Voie gingivale.
L'application de la solution doit s'effectuer sur une muqueuse préalablement séchée.
A l'aide de precelles stériles, prélever une compresse imprégnée dans le flacon et le refermer immédiatement.
Appliquer pendant 30 secondes au niveau de la muqueuse, frictionner pendant une minute, en évitant une pression excessive, juste avant l'intervention.
Caler éventuellement la compresse imprégnée entre les faces mésio-distales des dents.

Contre-indications

Hypersensibilité à la lidocaïne (ou aux anesthésiques locaux), au cétrimide (ou à sa classe chimique) ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Ce médicament contient du propylène glycol et peut provoquer des irritations cutanées.
Veiller à ne toucher qu’une seule compresse imprégnée lors du prélèvement, en utilisant une précelle stérile.
Ne pas utiliser de façon répétitive au cours de la même séance de soins.
En raison de l’anesthésie locale, tenir compte d’un risque de morsures (lèvres, joues, muqueuses, langue).
Tenir compte d’un risque de résorption plus rapide et plus importante de la lidocaïne en cas de muqueuse buccale lésée.
Après application de l’anesthésique sur la muqueuse, veiller à ce que le patient élimine dans le crachoir l’excès de produit afin de ne pas l’avaler.
L’attention des sportifs est attirée sur le fait que ce médicament contient un principe actif (anesthésique local) pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopages.

Intéractions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Les interactions connues avec la lidocaïne (antiarythmiques, béta-bloquants) ne concernent pas, en principe, l’utilisation par voie locale sur la muqueuse de la cavité buccale. Cependant, en cas de muqueuse buccale lésée, tenir compte d’un risque de passage systémique de la lidocaïne.
Grossesse
Les études effectuées chez l’animal n’ont pas mis en évidence d’effet tératogène de la lidocaïne. En l’absence d’effet tératogène chez l’animal, un effet malformatif dans l’espèce humaine n’est pas attendu.
En clinique, il n’existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de la lidocaïne utilisée par voie systémique au cours de la grossesse.
Cependant, en cas de parodontite importante ne pouvant être contrôlée par une bonne hygiène buccale et, étant donné qu’un passage transplacentaire de la lidocaïne appliquée par voie locale est peu probable, cette solution peut être utilisée sur une courte période et sans dépasser les doses préconisées.
Allaitement

Ce médicament peut être utilisé ponctuellement en cas d’allaitement.

Effets indésirables

En cas d‘intolérance à l’un des composants de ce médicament, des réactions allergiques sont possibles.
Ces réactions apparaissent toutefois très rarement. En cas de surdosage ou de passage systémique, des réactions toxiques peuvent apparaître :
système nerveux central : nervosité, agitation, bâillements, tremblements, appréhension, nystagmus, logorrhée, céphalées, nausées, bourdonnements d'oreille. Ces signes, lorsqu’ils apparaissent, appellent des mesures correctives visant à prévenir une aggravation éventuelle.
système respiratoire : tachypnée puis bradypnée, pouvant conduire à l'apnée.
système cardiovasculaire : diminution de la force contractile du myocarde, baisse du débit cardiaque et chute de la tension artérielle.

Déclaration des effets indésirables suspectés
La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.

Surdosage
Un surdosage n’est pas attendu dans les conditions normales d’utilisation de ce médicament par le spécialiste dentaire.
Toutefois, au cas où une dose très supérieure à celles préconisées était appliquée et en cas de passage systémique, des manifestations de toxicité neurologique, respiratoire ou cardiovasculaire (déjà décrites) peuvent apparaître. Elles doivent être traitées en milieu spécialisé.
Par ailleurs, cette spécialité contient des dérivés terpéniques dans les excipients (arôme naturel menthe) qui peuvent entraîner, à très hautes doses, des accidents neurologiques à type de convulsions et en particulier, en cas d’antécédents d’épilepsie.
Propriétés pharmacodynamiques

ANESTHESIQUES LOCAUX / LIDOCAINE (CODE ATC N01 BB02)
La lidocaïne est un anesthésique local à fonction amide, dont l’effet apparaît au bout d’une minute et persiste environ une heure.
Le mécanisme d’action est fondé sur l’inhibition de l’influx nerveux par fixation de la molécule activée sur un récepteur spécifique du canal sodique dans la membrane qui entoure la fibre nerveuse.
Le cétrimide est un ammonium quaternaire qui a une action antiseptique locale.

Propriétés pharmacocinétiques
Après application locale, l’absorption de la lidocaïne est limitée.
Toutefois, certains endroits de la muqueuse buccale peuvent être plus perméables que d’autres.
La vitesse de résorption dépend notamment de l’état de vascularisation.
Le métabolisme de la lidocaïne est principalement hépatique et son élimination urinaire.
Le cétrimide est très peu absorbé au niveau du tractus gastro-intestinal. En effet, plus de 92% de la dose ingérée est retrouvée dans les fèces.
Données de sécurité préclinique
Les données de sécurité préclinique de la lidocaïne imposent qu’un traitement par la lidocaïne, même local, ne soit pas administré sur une longue période et au-delà des doses préconisées.
Liste des excipients
Saccharine, arôme naturel de menthe (mélange d'huiles essentielles de menthe crépue et d'eucalyptus), glycérol, eau purifiée, propylèneglycol.
Incompatibilités
Sans objet.
Durée de conservation
3 ans.
Précautions particulières de conservation
A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.
A conserver dans le conditionnement primaire d’origine à l'abri de la lumière.
Nature et contenu de l'emballage extérieur

200 compresses en coton dans 45 mL de solution en flacon (verre brun de type III), fermé par un bouchon à vis en Bakélite noir muni d’un joint Woodpulp (film polyester).

Mode d'emploi, instructions concernant la manipulation
Pas d'exigence particulière.

Titulaire de l'AMM
SEPTODONT
58, rue du Pont de Créteil
94107 SAINT-MAUR DES FOSSES Cedex France
TEL + 33 (0) 1 49 76 70 00
Numéros d'autorisation de mise sur le marché Septodont
CIP 3400935726711 : 200 compresses dans 45 mL de solution en flacon (verre brun).
Date de première autorisation Septodont
3 juillet 2001
Date de renouvellement de l'autorisation Septodont
3 juillet 2011 pour une durée illimitée
Date de mise à jour du texte Septodont
9 août 2018
Conditions de prescription et de délivrance

Liste II.
Réservé à l'usage professionnel dentaire, selon l’article R.5121-80 du code de la santé publique.

CodeDésignationConditionnement
0276QCompressesFlacon de 200

Videos